Les deux Luminaires



Genèse chapitre 1
15 : Dieu fit les deux grands luminaires, le grand luminaire pour dominer le jour et le petit luminaire pour dominer la nuit, et les étoiles.

Les deux séquences du verset sont lues par le midrash comme indiquant que lors de la Création du monde, le soleil et la lune furent initialement créés de taille égale et qu’ensuite, celle de la lune fut mystérieusement réduite. Il s’agit alors d’en expliquer les circonstances.

Traité Houlin chapitre 3
Rabbi Chimôn ben Pazi (maître du Talmud, IIIe siècle) a relevé une contradiction entre deux segments de versets : Au départ, le verset porte: «Dieu fit les deux grands luminaires… »(Genèse 1,16), mais ensuite : « Le grand luminaire... et le petit luminaire… » (ibid.).
En réalité,ce glissement reflète ce qui s’est produit :
La lune avait fait observer au Saint béni soit-Il :
- Souverain du monde, est-il concevable que deux rois portent la même couronne ?
- Il lui a répondu : Non, effectivement. Fais-toi donc plus petite !
- Mais, Souverain du monde, reprit la lune, ne T’ai-je pas fait là une remarque sensée ?
- Pourquoi alors est-ce moi qui dois être réduite ?
- Soit, reconnut Dieu, mais consens-y, et tu régneras jour et nuit.
- Mais quel en serait l’intérêt, demanda la lune, à quoi peut bien servir une petite lampe en plein jour ?
- Soit, répondit Dieu, mais obéis et, grâce à toi, Israël pourra supputer le compte des jours et des années.
- Voyons, rétorqua la lune, le concours du soleil n’est-il pas tout autant nécessaire pour déterminer le cycle des saisons puisqu'il est dit (pareillement des deux astres): « Ils serviront de signe pour marquer les époques, les jours, les années » (ibid. v. 14) ?
- Soit, reprit Dieu, mais obéis et le nom des justes évoquera le tien : Jacob sera dénommé (comme toi) le « petit » (Amos 7,2), ainsi que Samuel et David (Samuel 17,4).
Comme Il constatait que la lune n'était toujours pas rassérénée, le Saint béni soit-Il ordonna :
- Présentez un sacrifice expiatoire de Ma part parce que J'ai réduit la dimension de la lune !

Voilà pourquoi R. Chimôn ben Lakich a dit : En quoi le sacrifice du bouc au moment de la nouvelle lune est-il si particulier pour que soit spécifiée à son sujet l’expression : «pour l'Éternel » (Nombres 28,15) ? En ce que le Saint, béni soit-Il, a annoncé : Ce bouc-là servira à Me faire pardonner d'avoir réduit la dimension de la lune.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire